La Fabrique du Politique
Utopies, Émancipations, Radicalisations

Une approche interdisciplinaire du politique
Action structurante de l'Université Paris Diderot au sein de l'IHP


En bref

La Fabrique du politique est une Action structurante de l’université Paris Diderot qui compose une des axes de recherche de l’IHSP (Institut Humanités et Sciences de Paris).

Elle conjoint cinq composantes du secteur LSH de l’université et mobilise sept laboratoires de recherche dans plusieurs disciplines : anthropologie, sociologie, philosophie, histoire, géographie, Études anglophones, littérature, psychanalyse, études cinématographiques, etc.

L’objet de la Fabrique du politique est double : fédérer les approches du politique ; composer une scène de réflexion critique pour penser le rapport de l’université à la société.

Trois dimensions organisent les recherches et activités menées au sein de la Fabrique du politique :
Utopies
Émancipations
Radicalisations.

[Plus d’informations]



Partenaires


Parutions


Liens





Savoirs, pratiques et images de la révolution : regards croisés
8 avril 2016




Responsable : Federico Tarragoni

Lieu : Université Alma Mater Bologne (Italie)

Programme

Federico Tarragoni (MCF en sociologie, Université Paris Diderot) : « La double trame révolutionnaire ».

Deborah Cohen (MCF en Histoire moderne, Université de Rouen) « La langue du peuple dans la Révolution française ».

Manuel Cervera Marzal (ATER en Science politique/Philosophie EHESS) : « La dégénérescence du projet d’autonomie à travers l’expérience de la Révolution russe de 1917 ».

Andy Cabot (Doctorant en Études anglophones, Université Paris Diderot) : « L’insurrection des esclaves de Saint-Domingue (1789-1791) ».

Lucie Lagardère (Doctorante en Littérature, Université de Bologne) : « L’incitation à l’action dans les discours jacobins de Foscolo à Venise ».

Igor Pelgreffi (Enseignant en Philosophie, Université de Bologne) « Révolution et Sujet. Quelques remarques à partir de Derrida ».

Erwan Guéret (Doctorant en Littérature française, Université Paris Diderot) : « La fable révolutionnaire chinoise et l’illusion lyrique à partir des romans d’André Malraux ».

Manlio Iofrida (Professeur de Philosophie, Université de Bologne) : « Sur Michel Foucault et François Furet ».

Claude Millet (Professeure de littérature française, Université Paris Diderot) : « La fatigue en temps de révolution ».
Judith Bonnin (Doctorante en Histoire contemporaine, Université Paris Diderot) : « Le Parti socialiste français, “la révolution” et les révolutions : une analyse de discours (1971- début des années 1980) ».

Paule Petitier (Professeure de littérature française, Université Paris Diderot) : « L’usage patrimonial de la Révolution française, à partir des écrits de Michelet ».





Documents

Verbatim (docx, 193.6 ko).





Mentions légales | Espace privé